La Fender Squier JB60 : Le test

Il est arrivé chez. J’en ai presque pleuré. Non je ne parle pas d’un bucket Hot 33 KFC, mais bien de ma nouvelle basse : la Fender Squier Jazz Bass 60 Classic Olympic White (JB60).

J’en fais sûrement tout un plat, effectivement ce n’est pas le Saint-Graal, loin de là. Mais même, c’est ma toute première vraie basse neuve que j’achète. Et ça, c’est le "kiff".
Il n’est pas sans rappeler l’article où je me tordais de douleurs, par ce cruel dilemme qui opposait cette basse à la Jazz Bass Vintage Modified 77 (JBVM77). Et finalement, je l’ai fait : non je n’ai pas ouvert un compte chez ING Direct mais j’ai choisi ma basse.

Alors pourquoi celle là? Il est vrai que par rapport à ce que j’avais écouté sur Youtube, la JB60 avait un son beaucoup plus percutant mais que cela ne permettait pas d’avoir un son chaud et rond tel que la JBVM77. Est-ce que j’avais besoin d’une basse au son percutant? Peut-être pas. Mais est-ce que j’avais forcément besoin d’une basse au son chaud et rond? Peut-être pas non plus. Je dois l’avouer l’esthétique de la JB60, que je trouvais au départ "répugnant", m’a finalement bien plu et m’a bien influencé dans le choix final.

En même temps il faut le dire : La JBVM77 est toute noire, avec le pickguard noir, elle ressemble pas mal à ma Cort Action Bass 4 (CAB4) et puis ça donne pas trop envie non plus. Je ne l’ai pas non plus pris par dépit, j’ai choisi par élimination logique. Un système bien efficace.

Le test comparatif : JB60 vs CAB4

Un test peut-être déséquilibré mais je n’ai travaillé que sur une seule basse depuis que j’ai commencé à m’y mettre : la CAB4, que j’ai rodé pendant 6 bons mois, avec généralement 2h/jour.

Son

Tandis que la CAB4 donne un son rond mais précis (dû aux micros précision et jazz standards installés dessus), la JB60 lui donne une puissance et un impact bien plus important. Les cordes étant plus relâchées sur l’Olympic White (JB60), il est plus facile de slapper. Du coup en fingering les cordes touchent beaucoup les frettes métalliques, donc faut y aller molo. Par contre il est limite possible de slapper avec un fingering appuyé, ce qui est plutôt marrant, surtout pour faire Naked In The Rain des Red Hot ou Take The Power Back d’RATM.

L’avantage de la JB60 est qu’elle possède un grain particulier comme celle de Tim Commerford (bassiste d’RATM) et très joli par rapport à la CAB4, qui lui n’en a pas du tout.

La CAB4 est intéressante dans le sens où les deux micros sont très différents, et permettent donc d’être polyvalent. Mais à côté la JB60 offre bien plus, avec un micro très chaud et rond, bien plus que la CAB4, en plus de pouvoir être percutant.

Je voulais garder la CAB4 pour faire du rock/métal, mais finalement la JB60 offre un vrai plus avec le grain. Pour jouer du Maximum The Hormone ou du RATM c’est parfait je dirai même.

CAB4 : 4/10
JB60 : 7/10

Finition

Je ne m’y connais pas vraiment mais du premier coup d’œil on sent la CAB4 en retrait par rapport à la Squier. Elle a beau avoir été fabriquée en Chine (je crois?), la Squier JB60 affiche une qualité indéniable. Cependant il ne faut pas lancer la pierre sur la CAB4, qui est très bien aussi, mais qui paraît un peu low cost à côté.

Au niveau de la tête et du manche, il n’y a pas photo la JB60 domine. Et pas qu’à ce niveau j’ai envie de dire. Elle domine sur toutes les parties de l’instrument.

CAB4 : 4/10
JB60 : 8/10

Ergonomie

La JB60 disposant de 21 frettes, il m’est bien plus facile de me rapprocher des premières frettes, souvent difficile de jouer dessus (oui j’ai des p’tits bras et des p’tites mains et alors?! Tout le reste est à la grande taille !). Plutôt avantageux.

Par contre j’ai l’impression que la CAB4 est plus facile dans les slide, peut-être que je me trompe? Sûrement, puisqu’avec un manche en palissandre la JB60 est logiquement à son avantage. En même temps, ce n’est pas en testant pendant quelques semaines un objet qu’on se l’approprie. Mon temps d’adaptation doit se faire.

CAB4 : 7/10
JB60 : 7/10

Conclusion : Qui gagne?

Même si je pense ne pas avoir vraiment fait le tour, les trois domaines important selon moi ont été abordés, et c’est un match qui n’a pas lieu d’être puisque la JB60 humilie la CAB4, et de loin, à tous les niveaux quasiment. C’est sans équivoque.

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s