Rencontre avec Gliding Soul

Après avoir réalisé ma première interview sur Dragonforce (très émouvant pour une première, je vous invite à la consulter :p), je suis parti dans les petites contrées françaises pour rencontrer Gliding Soul, un groupe de metal en devenir et qui s’apprête à sortir leur second EP "Travelling with Mr.Who". Rencontre avec Ludovic, compositeur, leader et guitariste du groupe et Benoit, leur nouveau chanteur, et je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette interview, ça a été vraiment cool et ils ont été super sympa !

Benoit (à gauche) et Ludovic (à droite) de Gliding Soul

Salut Ludovic, salut Benoit, vous allez bien ?
Ludovic : Salut, ça va très bien.
Benoit : Salut !

Un an après la sortie de votre premier EP qui est l’eponyme de votre groupe, vous sortez le deuxième EP qui s’intitule : Travelling with Mr.Who, que signifie-t-il pour vous ?
Ludovic : Mmh… Pour nous ça signifie un deuxième essai.
Benoit : Après au niveau du titres et des morceaux, y’a un fil conducteur dans l’ensemble de L’EP, qui est la connaissance de soi, la difficulté de se connaître, et l’autre en soi donc « Mr.Who », celui qu’on ne connaît pas et qui nous surprend parfois.

Tu parles de deuxième « essai » : le premier était raté selon vous ?
Ludovic : Avec du recul je pense que c’était un peu trop facile. Et là on est passé à un niveau au dessus, je pense…

Pourquoi l’idée du voyage ?
Benoit : C’est le mélange entre l’idée initiale de Ludo et de mes idées, mais également une introspection, un voyage à l’intérieur de soi pour comprendre certains aspects de sa personnalité qui peuvent échapper. Et d’ailleurs c’est pour ça que les morceaux sont si variés, ils reflètent bien l’idée de la personnalité multiple.

Justement en parlant de ces morceaux, j’ai pu les écouter et j’ai remarqué une nette différence entre ceux là et ceux du premier EP. Pourquoi ce revirement beaucoup plus technique, complexe, lourd… ?
Ludovic : Avant on trouvait que c’était trop simple, que ça soit dans la composition des morceaux ou autre. Du coup on a voulu montrer de quoi on était capable, montrer qu’on savait jouer et qu’on pouvait faire quelque chose de bien solide.
Au début notre concept était de faire du neo-metal pour bouger, faire danser les gens sur scène et au fil du temps mes goûts musicaux, qui sont beaucoup plus progressifs, sont revenus au galop et comme tu l’entendras sur le dernier morceau de l’EP, le metal prog’ est beaucoup plus présent qu’avant.

Et est-ce qu’il y a eu une nouvelle façon de faire dans ta composition ? Et de nouvelles influences peut-être qui auraient pu se glisser entre temps ?
Ludovic : Non, tout s’est fait comme d’habitude, aucune nouvelle façon de faire. Quant aux influences, je pense qu’il n’y en a pas eu de nouvelles… Mais Benoit a beaucoup apporté.
Benoit : A mon avis j’ai apporté différentes influences qui n’étaient pas du style musical qu’on avait tous en commun, comme Faith No More, Rage Against The Machine, System of a Down… Et on se rejoint surtout sur Dream Theater. On sent sur le disque qu’il y a un mélange de nombreuses influences.

Combien de temps ça vous a prit de composer ce second EP ?
Ludovic : A partir de la fin de l’enregistrement du premier EP jusqu’à l’entrée en studio pour celui là, et même pendant la session où on enregistrait quoi.

Et si vous deviez choisir un single parmi ces titres ce serait lequel ?
Ludovic : Eh bien celui qui est sorti, « The Submissive » à écouter partout sur internet (rires) !

Benoit, tu es le nouveau chanteur du groupe depuis peu, est-ce que tu peux te présenter ?
Benoit : Donc je m’appelle Benoit, je suis le doyen du groupe (33 ans) et même bientôt papa (rires) ! J’ai une entreprise dans l’électronique industrielle, et ça fait longtemps que je chante. Avant je faisais aussi chant et guitare mais je préfère me concentrer uniquement sur le chant parce que c’est beaucoup de travail… Je suis passé par de nombreux styles : à mes débuts je reprenais comme tous les jeunes du Metallica à fond et ensuite je suis parti dans des groupes qui avaient pour influence le métal progressif comme Dream Theater, The Flower Kings, puis ensuite sur du Pink Floyd, King Crimson & cie… J’ai aussi une période jazz et métal industriel. J’écoute vraiment de tout, du moment que c’est de la bonne j’achète (rires). Et personnellement j’aime bien quand ça envoie du lourd !
J’ai vraiment hâte de remonter sur la scène, on n’en a pas fait beaucoup et c’est vrai que j’adore ça, voir les gens sauter, s’amuser sur notre musique c’est génial. J’me sens vraiment bien dedans.

Et comment tu te sens avec Gliding Soul ? Ça te change beaucoup de tes anciens groupes dans sa globalité ? Que ça soit au niveau du live, de l’enregistrement, de vivre en cohésion avec eux ?
Benoit : C’est vrai que ça a été un vrai step dans le professionnalisme, même si le groupe est très jeune, et Guillaume (studio Sainte-Marthe, Paris) a été super pro. L’enregistrement a été super court mais intense et très carré. Ça me change beaucoup de mes autres groupes même si dans ceux là le niveau était présent, mais le professionnalisme un peu moins.
Après sur scène je ne sais pas encore, j’ai déjà eu une expérience avec un groupe « Electronic Society », qui a tourné pas mal et avec qui j’ai fait de super belles scènes. J’ai pas encore eu l’occasion d’en avoir avec Gliding Soul même s’il y a eu le Divan du Monde mais ça ne demande qu’à venir (sourire).

Tu as parlé tout à l’heure du fait que tu chantais tout en jouant de la guitare. Une possibilité que cela arrive prochainement avec le groupe ?
Ludovic : Y’a moyen, même si c’est pas la priorité mais oui c’est possible.
Benoit : On va dire qu’on a plus besoin de Ludo pour les backing vocals que de moi pour jouer de la guitare. Après je peux toujours « aider » dans certains morceaux si y’a besoin d’une acoustique. Mais c’est tout aussi bien de rester au chant, ça me permet d’être un peu plus libre.

Est-ce qu’il y a des dates à venir ?
Ludovic : Pour l’instant on a aucune date, on prépare la sortie du deuxième EP et on se repose un peu.

Et concernant les morceaux à jouer en live, est-ce que ceux du premier EP seront de la partie étant donné qu’ils sont différents des nouveaux ?
Ludovic : Oui on les jouera bien évidemment, ça fait partie intégrante du groupe.
Benoit : Peut-être « Dumb » qu’on jouera un peu moins, mais sinon les autres oui.

Un dernier mot pour les fans ?
Ludovic : Merci aux fidèles sur Twitter, reverbnation, et facebook de suivre nos méfaits ! Et puis on a pas assez de fans sur notre page Facebook venez nous liker on vous attend de pied ferme et les bras ouverts !
Benoit : Et si vous avez écouté et aimé « The Submissive », faudra écouter le reste parce que c’est pas pareil (rires) !

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s