Bloc Party "Four"

On les croyait séparé, éteint pour de bon et pourtant les revoilà quatre ans plus tard avec un nouvel album, du nom de "Four". Alors qu’en est-il du nouveau bébé du groupe groupe britannique ? La réponse dans la suite de l’article !

Four, le nouvel album de Bloc Party

01. So He Begins To Lie
02. 3X3
03. Octopus
04. Real Talk
05. Kettling
06. Day 4
07. Coliseum
08. V.A.L.I.S.
09. Team A
10. Truth
11. The Healing
12. We’re Not Good People

De la nouveauté à bloc !

Cette absence de quatre ans et les albums solos de Kele et de Russel ont apporté des choses… Beaucoup de choses. Et on le découvre très vite sur le premier titre "So He Begins To Lie" ainsi que sur "Octopus" par le solo de Russel (guitare). De la guitare saturée et très présente que je n’avais pas forcément l’habitude d’entendre sur les trois derniers albums (de temps en temps mais pas autant). Et cette guitare en gros riff on l’entend dans de très nombreux morceaux : So He Begins To Lie, 3 X 3, Kettling, Coliseum et We Are Not Good People entre autres. On peut aussi citer de nooombreux groupes pour certaines influences : du Queens of the Stone Age dans le dernier morceau de l’album "We Are Not Good People", du Muse (3 X 3), ou encore Radiohead ou les Red Hot sur "Real Talk" par exemple.

Petit détail, mais on peut également noter à plusieurs reprises des enregistrements avant et après un morceau comme des respirations, quelques mots, une discussion… Pourquoi pas. Beaucoup de choses nouvelles qui s’ajoutent dans cet album et je vous vois tous grincer des dents d’ici. Mais on se rassure tous : Bloc Party garde quand même une bonne partie de son squelette.

La base toujours de la "party"

D’ailleurs en parlant de squelette, on peut détailler rapidement la construction de cet album et très clairement les quatre fantastiques (ou pas) avaient l’intention de montrer le changement puisque les 7 premiers morceaux sont quasiment bâtis sur du frais avant de retomber sur de "l’ancienneté". Et bien sûr on pense donc à un final sauce "Silent Alarm" jusqu’à ce que l’on tombe sur "We Are Not good People" : Un final excitant, surpuissant, et qui change peut-être d’un habituel morceau de piano ou je ne sais quoi d’autre en guise de rideaux. Bloc Party apporte donc du changement dans presque la moitié de son album, mais n’oublie pas d’où il vient et on le sait avec des titres comme V.A.L.I.S., Team A, Truth, Day Four. La bonne batterie de Matt n’est pas négligé, comme à leurs habitudes par ce rythme parfois frénétique et carré, mais également par la douceur qu’il peut apporter dans quelques morceaux. Les riffs de guitare en répétition et la basse propre de Gordon Moakes sont là, et font leur boulot.

Conclusion

On sent donc beaucoup que les nouveautés apportées à l’album notamment ces touches de country (Coliseum), de sons électroniques et de Muse/Radiohead-like les écartent de leur voie habituelle  mais le groupe anglais tend à garder ses bases avec un Matt Tong (batterie) et un Gordon Moakes toujours aussi bons et fidèles à leurs précédents albums. Seuls Kele et Russel apportent de la nouveauté, que l’on peut aimer comme détester mais il faut avouer que ce bol d’air frais apporté par ces derniers peut faire du bien au groupe.

Ma note
*****

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s