The Supermen Lovers "Fantasma Disco EP"

Il y a quelques mois d’ici The Supermen Lovers a sorti un nouvel EP intitulé "Fantasma Disco", et je vais en profiter pour vous parlez également de son dernier album "Between The Ages" dans un (petit ?) aparté. Alors qu’est-il de ce petit album contenant seulement 2 morceaux originaux (déjà présents dans le dernier album) ? Réponse dans la suite de l’article !

Le nu disco à son apogée

Essentiellement composé de "Say No More" et de "Let Me Show You" (le reste n’est que remix j’ai envie de vous dire, donc je ne vais pas aborder ce sujet là dans la chronique), on sent la grande base de disco, surtout dans le premier morceau tandis que le second tend à vouloir se distinguer par ce move house aux airs de violons. Deux morceaux sympathiques même si je préfère de loin le tout premier : pêchu, dynamique, groovy, toute la bonne recette pour un très bon morceau nu disco.

Un disco entre les âges

Sept ans. C’est le nombre d’années qui a séparé son deuxième album (Boys In The Wood) à son nouveau bébé, intitulé "Between The Ages". J’ai bien envie de parler de cet album quand on sait que les deux premiers n’ont pas vécu un grand succès malgré les bons morceaux que l’on pouvait retrouver dedans… Et que donne ce nouvel album alors ? Eh bien écoutez c’est très complet, varié, le tout basé sur de la french house début 2000 nuancé par du nu disco très présent. Et ce nu disco style n’est pas si nouveau que ça chez lui vu que Guillaume Atlan avait pour habitude d’utiliser des morceaux funky.

Quelques morceaux porte-étendards comme "Take A Chance", "Keep The Funk Alive", "Say No More", "Fairy Island" et "Working Girl"  sont bien répartis et font très clairement l’album. Et d’autres ovnis notamment avec "Eagle Shadow" ou "Olga" , bien sympathique !

16 titres, ça fait un beau bébé et surtout quand il est aussi bien préparé, agencé, et travaillé ! L’album nous fait vivre différents plaisirs, puisque je tiens à le dire à nouveau, c’est rempli de variétés ! Entre du funk, du disco, de la house, du hip-hop parfois et de l’électro, c’est une véritable délectation de bon goût que nous offre The Supermen Lovers, et Between The Ages se termine très bien avec "Working Girl", un morceau sous ses airs de cocottes funky accompagné de cette magnifique ligne de basse et de cette voix suave d’Onili (et le solo au synthé est tellement bon).

Conclusion

The Supermen Lovers se reconvertit et se jette à corps perdu dans le nu disco, pour rejoindre son ami français Breakbot (même si ce dernier dispose d’une plus grande notoriété, tel le Supermen Lovers de 2001 avec "Starlight") et il n’a pas à rougir de ses performances puisque son dernier album ainsi que son nouvel EP sont excellents ! À noter que le groupe de french house garde une part de… house (?) en lui et ce n’est pas plus mal. En tout cas, cela fait plaisir de voir mr. Starlight revenir de bon pied, et on espère que cela va durer.

Ma note
*****

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s