Celui qui avait vu… Transformers: Age Of Extinction

Ce weekend je suis parti voir le dernier Transformers de Michael Bay "boooom pan argh pouaah" ! Alors il y en pour certains qui vont me demander ce qui m’a pris, mais je l’avoue je le confesse : j’aime Transformers. Hehe, vous vous demandez bien pourquoi, et bien parce que depuis tout petit j’ai toujours aimé les robots et les combats de robots. Fan d’Animutants, mais également des Gundam, Evangelion et j’en passe, je suis forcément au taquet dès qu’un film sur des robots sort. Mais ce quatrième épisode est sans doute l’épisode de trop…

transformers-4

Après avoir aidé les humains, les Autobots sont pourchassés et font le pacte de ne plus nous aider et se cachent dans des granges crados et autres endroits lugubres. Megan Fox n’est plus, place à la petite blondasse Nicola Pletz, 19 ans, pour ravir les messieurs en rute. Ah par contre c’est plus le même modèle hein, on passe de la « femme fatale » à la petite trop rebelle qui sort avec son ado pilote américain (interprété par Shane Dyson). Ce Transformer vise un public plus boutonneux vous l’aurez compris, et Mark Wahlberg, père de Nicola dans le film, vient remplacer le sosie de Benzema, Shia LaBeouf.

Que dire du film ? Pas grand chose si ce n’est qu’il y a de très grosses lenteurs, à un point où je me suis presque endormi à certains endroits, ce qui ne m’était jamais arrivé sur les anciens opus… Les combats de robots sont toujours aussi prenants certes, les caisses envoient du lourd comme à leur habitude certes, mais je ne vous conseille pas de le visionner en 3D car elle n’est pas aussi incroyable que j’ai pu le voir sur Gravity ou Maléfique par exemple.

Un peu d’humour par ci par là qui passe, mais des passages supra kitsch également donc soit je vieillis soit c’est toujours la même recette… Les vieilles remarques du père envers la fille qui veut s’émanciper et vivre sa romance avec son ado pilote sont constamment présentes, le combat "gendre/père" et forcément qui fera que le père l’aimera à la fin parce qu’il aura fait un truc trop cool pour sauver la Terre et sa fille. #nausée

Transformers est dans la lignée de ses ainés mais vise sensiblement un public plus jeune, avec de grosses lenteurs et des moments bien trop kistch parfois… Les combats de robots sont néanmoins toujours présents pour relever la note et frôler la moyenne et même si le scénario ne casse pas 1 patte à un canard, elle a au moins la décence de nous faire voyager en Asie et d’être un minimum cohérent. Donc oui, il est bien temps de s’éteindre…

Note

04/10

Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s