20syl « motifs », un succès pour ce premier EP ?

Le talentueux 20syl, MC d’Hocus Pocus et DJ chez C2C nous sort son tout premier EP intitulé Motifs. Après avoir sillonné différents paysages le voilà seul à bord aux commandes de ce nouveau navire. Alors, convaincant ou non ?

20syl-Motifs-EP

Je suis un grand fan de ce que fait Sylvain Richard dans tous ses domaines : un MC incroyablement bon, un DJ mêlant électro, hip-hop et soul, que dire de plus ? Le MC au placard, le compositeur se fait plaisir et nous dévoile son talent à stacker les patterns et c’est très réussi. Continuer la lecture

Advertisements

Les sons du moment

La musique électronique sera sur le devant de la scène dans mes découvertes musicales du moment. De quoi vous poser et vous secouer à la fois ! ;)

Uppermost

Uppermost

Behdad Nejatbakhshe est un DJ français electro qui mélange de nombreux courants à sa musique comme le Dubstep, la Progressive house, ou encore l’Experimental en s’inspirant de grands artistes tels que Daft Punk ou encore Burial. Ses morceaux s’en retrouvent très variés et fera sans doute l’unanimité chez vous, amateurs de musique électronique ! Quatre albums sont déjà disponibles. Un morceau que je recommande : Blasted, ou encore Human Lights. Ecoutable sur son Soundcloud !

Gramatik

Gramatik

Véritable coup de cœur du moment, il manipule les samples jazz/soul/funk d’une aisance incroyable. Un style qui peut rappeler Hocus Pocus/C2C par sa forme hip-hop, ce qui n’est pas mauvais loin de là ! Gramatik est un musicien slovène qui a plongé très tôt dans le monde de la musique et du jazz, et qui a sorti différents albums intitulés « Beatz & Pieces » et « Street Bangerz » sous plusieurs volumes (ses meilleurs morceaux selon moi). Il est possible d’écouter tous ses albums et compilations sur son site officiel. Un morceau que je recommande: Just Jammin’.

Balance and the Traveling Sounds « Lost Luggage EP »

Ce groupe vous est inconnu et pourtant si vous êtes amateurs de jazz hip-hop (touche neo soul / funk rock) il a tout pour vous séduire ! Balance and the Traveling Sounds (BTS) est composé de musiciens venant de tous les USA (Los Angeles, San Francisco et San Diego) et propose quelque chose de très dansant, d’éclectique et de très propre. D’ailleurs je vous recommande vivement d’écouter leur 1er EP « Departure’ (en streaming ici) où une reprise de « Something About Us » des Daft Punk a été majestueusement bien faite.

Lost Luggage est le 2e EP de BTS
  1. Jump to It
  2. CREAM/No Diggity
  3. Shakedown
  4. You Just Ain’t Right
  5. Make Your Move
  6. California Love (BTS Mix)

Lost Luggage est donc leur deuxième EP (sorti le 17 juillet dernier) et commence avec du très lourd avec « Jump to it », un morceau dynamique mêlé entre du jazz et du funk très puissant par ces riffs de guitare frénétiques.
On change d’ambiance avec le deuxième titre « CREAM/No Diggity », toujours basé sur du jazz mais sur des grandes touches de hip-hop pour ensuite glisser sur du neo soul. Très efficace et accrocheur (surtout à partir de la deuxième moitié du titre), je dois avouer que j’adore ça !
Shakedown laisse la guitare faire son entrée fracassante puis se calme un peu plus loin : un morceau auquel je n’approche pas forcément et qui fait légèrement tomber la dynamique même si le morceau est en soi très bien fait.
Le quatrième titre « You Ain’t Right » ralentit définitivement la cadence par son rythme amoureux et posé (Il en fallait bien un comme ça), et nous offre un joli petit solo entre la guitare et le saxophone.
On passe (enfin) à une grosse basse bien présente avec Make Your Move, avec un beau duo entre les deux chanteurs du groupe (un rappeur et un chanteur « standard », plus néo soul) et qui est vraiment très sympa à écouter !
Et pour finir, le groupe reste sur la même structure que son 1er EP en faisant une reprise. Et après Daft Punk c’est California Love de 2PAC. Plutôt étonnant mais puissant, ils arrivent à incruster intelligemment le thème des Flics de Beverly Hills d’Halter Faltermeyer et je ne m’arrête plus de l’écouter en boucle !

Bref vous l’aurez compris, BTS reste sur ses bonnes bases en mélangeant le jazz avec de nombreux genres et on ne peut qu’aimer ! Un joli coup de cœur qui va bien occuper la fin de mon été. D’ailleurs, vous pouvez télécharger gratuitement leur EP sur leur site officiel. Bonne écoute ! ;)

Ma note
*****

Ovall « Heart Fever »

Après leur 1er album époustouflant « Don’t Care Who Knows That » sorti en 2010, le groupe de Soul/Jazz/Hip-Hop Ovall sort son 1er mini-album « Heart Fever ». Une nouvelle évasion comportant six morceaux dont deux reprises de deux autres morceaux issus du mini-album. Ont-ils réussi à nous faire évader à nouveau ? Je vous rassure l’article n’est pas long, et la réponse est dans la suite de l’article. ;)

Ovall sort son premier mini-album « Heart Fever »

1. Water Dream
2. Feverish Imagination
3. Beautiful Love
4. Moon Beams
5. Moon Breams (reprise)
6. Feverish Imagination (reconstruction)

Honneur à la guitare

Dans ce mini-album on peut retrouver en fait quatre « vrais » morceaux, et deux retouches si on peut dire ça comme ça (de Moon Beams et de Feverish Imagination). Le premier morceau, Water Dream, nous glisse doucement dans un monde plongé envoûtement et bruits de voiture, le tout cadencé par des percussions de snap fingers et des clap hands avant de nous faire basculer dans leur single « Feverish Imagination ».
Emblème du mini-album, il contient tous les ingrédients jazz hip-hop pour un morceau posé comme on aime (mon véritable coup de cœur de l’EP !). Le groupe trouve sa petite nouveauté en mettant en avant la guitare de Shingo Sekiguchi, et on le sent bien plus présent que sur leur premier album (on a même le droit à un solo sympathique de sa part sur Beautiful Love).

Moon Beams mène la danse par ce piano mélodique accompagné du fameux beat hip-hop/jazz et ajoute sa nouveauté au nouveau bébé d’Ovall. Un morceau quasiment dédié au clavier qui refait tomber la cadence des deux morceaux précédents. Pour un beau coucher de soleil, on ne peut pas rêver mieux. ;)

Qu’en est-il des deux reprises ? Du bonus, clairement, qui ne sont là que pour étoffer l’EP. Mais ils ne sont pas à négliger attention, cela reste tout de même de très bons morceaux même si j’ai légèrement moins apprécié la reconstruction de Feverish Imagination, le dernier titre.

Conclusion

Ovall s’en sort très bien avec « Heart Fever » et nous emmène dans un voyage aussi magique que leur 1er album (Don’t Care Who Knows That). On en redemande, et on en veut toujours et encore. Ils excellent dans leur façon de nous faire planer, même si ce fut très court et tout le mal qu’on peut leur souhaiter c’est de continuer sur cette voie, à nous surprendre de la plus belle des manières.

Ma note
*****

Tron Wrecking Crew Orchestra

Whaaaaaaaaaat the f**********ck ?!? Admirez cette superbe et incroyable prestation de la part de Wrecking Crew Orchestral (ou collectif Wizarts), un groupe de danse hip-hop japonais (tiens donc japonais comme c’est étonnant mmh…), basé sur du son électronique bien méchant entre l’OST de Tron, du Justice et bien d’autres. Mais le plus fantastique dans tout ça c’est cette ingéniosité à exploiter leurs différents costumes couplé au jeu d’ombres et de lumières. Gosh j’en ressors complètement bouche bée !

Tron Wrecking Crew Orchestra